SEMAINE MISSIONNAIRE MONDIALE

du 12 au 18 octobre 2020

 

« Me voici : envoie-moi ! »

 

En ce temps de « rentrée » pastorale, entendons à nouveau l’appel de notre Pape François d’être membre actif d’une Eglise « en sortie » ! d’être toujours mieux « disciples-missionnaires » ! Voici le message qu’il nous donne pour la journée missionnaire mondiale du 18 octobre :

 

Chers frères et sœurs, en cette année, marquée par les souffrances et les défis causés par la pandémie de COVID19, le cheminement missionnaire de toute l’Église se poursuit à la lumière de la parole que nous trouvons dans le récit de la vocation du prophète Isaïe : « Me voici : envoie-moi ! » (Is 6, 8). C’est la réponse toujours renouvelée à la question du Seigneur : « Qui enverrai-je ? ». Cet appel provient du cœur de Dieu, de sa miséricorde qui interpelle tant l’Église que l’humanité, dans la crise mondiale actuelle […]

 

La mission est une réponse, libre et consciente, à l’appel de Dieu. Mais cet appel, nous ne pouvons le percevoir que lorsque nous vivons une relation personnelle d’amour avec Jésus vivant dans son Église. Demandons-nous : sommes-nous prêts à accueillir la présence de l’Esprit Saint dans notre vie, à écouter l’appel à la mission, soit à travers la voie du mariage, soit à travers celle de la virginité consacrée ou du sacerdoce ordonné, et de toute façon dans la vie ordinaire de tous les jours ? Sommes-nous disposés à être envoyés partout, pour témoigner de notre foi en Dieu Père miséricordieux, pour proclamer l’Évangile du salut de Jésus Christ, pour partager la vie divine de l’Esprit Saint en édifiant l’Église ? Comme Marie, la mère de Jésus, sommes-nous prêts à être sans réserve au service de la volonté de Dieu ? Cette disponibilité intérieure est très importante pour répondre à Dieu : « Me voici, Seigneur : envoie-moi ! ». Et cela non pas dans l’abstrait, mais dans l’aujourd’hui de l’Église et de l’histoire […]

 

Dans ce contexte, la question que Dieu pose : « Qui enverrai-je ? », nous est adressée de nouveau et attend de nous une réponse généreuse et convaincue : « Me voici : envoie-moi ! »

 

Dans notre pays, nombreux sont ceux qui répondent aujourd’hui : « Me voici : envoie-moi ! » pour être des missionnaires de l’Evangile là où ils vivent, avec beaucoup de courage et d’imagination. Le congrès « Mission »qui s’est tenu fin septembre est le signe de cet élan multiforme.

 

Dans notre diocèse aussi, les initiatives missionnaires sont nombreuses et portent du fruit. Sachons les voir et nous en inspirer pour pouvoir répondre en vérité – avec le prophète Isaïe et avec tous les « disciples-missionnaires » d’aujourd’hui :

« Me voici : envoie-moi ! »

 

✠ François JACOLIN,

Évêque de Luçon


Haut