LE SACREMENT DES MALADES

Photos de l'onction des malades

Le 13 mai 2018 à Ste Thérèse

Qu'est-ce donc que ce sacrement, appelé aussi Onction des malades ?

 

Quand on est très malade ou très âgé, les chrétiens reprennent le geste de Jésus qui imposait les mains pour bénir ou guérir.

Ce geste et devenu un sacrement, c’est à dire un signe de la tendresse de Dieu.

Le sacrement des malades donne la force et le courage de supporter l’épreuve. 

Il est un beau témoignage de foi et de confiance en la volonté de Dieu, comme on le dit dans le Notre Père : "Que ta volonté soit faite!"

 

Cette pratique remonte au tout début de l'Église comme l'écrit l'Apôtre Saint Jacques :

" L'un de vous est malade : qu'il appelle les responsables de l'Église et que ceux-ci prient pour lui en lui donnant l'onction d'huile au nom du Seigneur" (Epître de Jacques) 5, 14-15.

Chaque année, à la messe Chrismale, l'évêque consacre une huile qui servira à oindre le front et les mains du malade (d'où le nom "Onction des malades"). En effet le rite de l'onction des malades comporte deux gestes : l'imposition des mains (comme en tout sacrement) et l'onction d'huile des malades.

Pour recevoir ce sacrement :

Lorsque l'on sent le besoin de demander la force de Dieu pour affronter un état de santé difficile, ou  que le grand âge nous fait douter de nos forces on peut demander à le recevoir :

  • Au prêtre de la paroisse qui pourra le célébrer à domicile avec des personnes de la famille, des voisins ou des proches qui représenteront la comunauté.

  • A l'aumônier de l'hôpital ou de la maison de santé où l'on se trouve,

  • Au cours d'un temps fort comme un pèlerinage à Lourdes.

 

Pour approfondir : http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-sacrements/le-sacrement-des-malades/#!