Search
  • Ste. Thérèse - Jean XXIII

HELP 7 - Automne déconfiné


LE 6 Novembre 2020 à 19h33

Le « Heureux En lien et en Prière N°6

Il me semblait important de vous transmettre le communiqué de la Conférence des Evêques de France suite à la décision du conseil d’état. Nous avions évoqué dans différents numéros de HELP à travers 2 articles de la Croix et de 2 Contributions cette question épineuse.

J’attire votre attention sur le paragraphe en gras. Au 1° confinement, nous n’avions trouvé opportun d’ouvrir l’église du Sacré Cœur. Est-ce que nous ne pourrions le faire pour permettre à ceux qui le souhaitent (même à plus de 1km de distance (voir paragraphe en italique) de venir prier, mettre un cierge, recevoir en lien et en prière en papier…

Je pensais dans le N°5 avoir fait un appel pour constituer un comité de rédaction. Anne-Marie Oliveau m’a devancé en se proposant…je pense faire appel à une personne de la paroisse Ste Thérèse pour que « Heureux En lien et en prière » fasse échos et donne bien la parole à tous particulièrement à ceux qui ne la prennent pas spontanément.

Décision du Conseil d’État : les évêques partagent la tristesse des fidèles


La Conférence des évêques de France (CEF) et Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, président de la CEF, prennent acte de la décision du juge des référés du Conseil d’État rejetant leur requête contestant le décret n° 2020- 1310 du 29 octobre 2020 comme portant atteinte à la liberté de culte.

Le juge a rappelé que la liberté de culte était une liberté fondamentale et qu’elle s’exerçait tant individuellement que collectivement. Il a rejeté le recours en s’appuyant uniquement sur un motif sanitaire.

La Conférence des évêques de France et Mgr Éric de Moulins-Beaufort resteront vigilants face à toute limitation de la liberté de culte dans un temps où, pour des raisons sécuritaires, les pouvoirs publics veulent renforcer leur surveillance de tous les cultes.

Les évêques déplorent avant tout que les fidèles demeurent ainsi dans l’impossibilité de participer à la messe, sommet de leur foi et rencontre irremplaçable avec Dieu et avec leurs frères.

Demander à pouvoir assister à la messe n’a rien d’une revendication catégorielle : la prière de l’Église catholique est universelle.

Dans sa liturgie, elle supplie Dieu pour la paix et pour le bien de tous les peuples, sans oublier ceux qui exercent l’autorité et ont en charge le bien commun.

« Que chacun obéisse aux autorités » dit saint Paul (Romains 13, 1) : avec regret et conscient de l’effort spirituel qu’il demande, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France demande aux fidèles et aux prêtres de respecter cette décision.

Les églises restant ouvertes, elles sont des lieux qu’il faut habiter et où l’on peut venir pour se recueillir, prier, adorer le Seigneur et y recevoir les sacrements comme celui de la Réconciliation.

Le juge des référés a précisé que des instructions avaient été données par les pouvoirs publics pour que toute personne puisse se rendre dans une église proche de son domicile sans condition de distance et en cochant, dans l’attestation de déplacement, la case « motif familial impérieux ». Les ministres du culte peuvent continuer à recevoir des fidèles et à se rendre au domicile de ceux-ci comme dans les établissements dont ils sont aumôniers.

Les paroisses et les communautés sauront une nouvelle fois faire preuve d’ingéniosité pour nourrir la vie spirituelle de tous, même à distance, accompagner les enfants dans leur parcours catéchétique, soutenir les personnes âgées et isolées, servir les pauvres et les personnes en situation de précarité. Les évêques n’oublient pas les fidèles qui attendaient la célébration de leur baptême, de leur confirmation et de leur mariage

Le juge des référés a particulièrement tenu compte du fait que les règles actuelles vont faire d’ici le 16 novembre « l’objet d’un réexamen de leur caractère adapté et proportionné, ce qui suppose l’engagement à bref délai d’une concertation avec l’ensemble des représentants des cultes, destinée à préciser les conditions dans lesquelles ces restrictions pourraient évoluer ». La Conférence des évêques attend avec impatience la concertation annoncée.

Courrier de « En lien et en prière »


Message de Nathalie

Merci de m'avoir rajoutée à la liste de diffusion. C'est sympa et je sais déjà que ça va m'aider à "me retrouver"...Je vois, en tous cas, que les 2 paroisses Ste Thérèse et St Jean XXIII restent dans une belle dynamique et à l'écoute des uns et des autres pendant cette période difficile et c'est top. Ça me donnerait même envie de retourner dans une paroisse et de m'y investir ! 😉 Une idée qui me vient comme ça, en regardant la nature et les belles couleurs automnales et parce que j'aime la photo : pourquoi ne pas proposer aux paroissiens de prendre une photo lors de leur promenade d'une heure autour de chez eux ou même de chez eux s'ils ont un jardin, des fleurs, des arbres ...?  On pourrait faire un pêle-mêle avec les différents paysages d'automne qu'ils t'auraient envoyés par mail et le mettre sur un prochain numéro de HELP. La nature est belle et apaisante, là on a le temps de la regarder avec ce nouveau confinement. Ça pourrait peut-être aider les gens à se dire qu'il y a quand même de belles choses en cette période difficile, peut-être les aider à prier, à s'apaiser... Voilà ma réflexion du jour ...🙂 Bonne journée. Nathalie


Message de Paul Mignen

Coucou bonjour, Je viens d'imprimer des feuilles  de « Heureux En lien en prière »  pour transmission à des gens sans ordi .... Ça vient de mon imprimante ou de mon ordi ou de  'l’éditeur" ?????? "En lien en prière certes" .... "Heureux" ce n'est pas sûr pour ce qui est de la lecture…Ceux qui ont quelques difficultés à lire les petites lettres  vont être gênés. Le malheur de l'histoire c'est que ce sont souvent les gens plus ou moins isolés, sans internet qui vont recevoir par voisinage ou réseau amical ces feuilles là ; J'espère que vous pourrez y remédier . Respect et Merci Paul


Message de Josette Delaunoy

Merci de nous tenir au courant des infos de la paroisse…J’aimerai aussi dire merci à Jean-Marie Pogu pour son message...quelle sagesse et justesse de ses propos...oui il nous est demandé de ne pas se réunir ...il faut respecter ...nous prions différemment mais nous prions...les gouvernants même si nous sommes loin d’être d’accord font comme ils peuvent avec ce virus...qui progresse à une vitesse grand V....je souhaite que ses conseils soient suivis de tous...Merci à Toussaint pour son message ....restons confinés portez vous bien Josette

Message d’Anne-Marie Oliveau

Si tu as besoin d'aide pour "heureux en lien et en prière" pour la mise en page ou la relecture, n'hésite pas à faire appel. Quand on est retraitée confinée, (sans être en EHPAD !) on n'a pas le droit aux visites !!! Je plaisante mais c'est vrai qu'une heure de sortie par jour ça laisse du temps ... quand on n'a pas grand chose à faire ! Bon courage à toi et à Toussaint pour les cours en ligne. Anne-Marie

Des nouvelles de Christine et Dominique au canada en ce moment.

Ce matin, j'ai annulé mon aller-retour en France (du 30/10 au 9/12). Christine et moi, nous devrions rentrer en France au cours de la dernière semaine de novembre.  Amicalement, Dominique Panisson

PRIÈRE

Je crois Seigneur, mais je doute.

Il y a tant d'années que l'Église prêche la fraternité

Et je vois ces conflits

Ces querelles qui n'en finissent pas

Ces divisions qui font mal.

Je crois, Seigneur, mais je doute.

Il y a tant d'années que ton Église ouvre à la solidarité

Et je vois ces isolés qui ne sont pas rejoints

Ces pauvres qui se débattent seuls

Ces petits qu'on ne remarque pas.

Je doute mais je crois.

Il y a tant d'années que ton Église existe

Et je vois toujours se lever des hommes et des femmes

Qui ne supportent pas une société à deux vitesses

Indigne de tes enfants

Qui ont le souci de te faire connaître comme le Père de tous.

Je doute, Seigneur, mais je crois.

Il y a tant d'années que ton Église est faite de pécheurs

Et je vois qu'ils sont capables de se convertir

Ces croyants qui se laissent habiter par ton Esprit

Ces baptisés qui prennent au sérieux ton Evangile.

Je doute, Seigneur, mais je crois.

Il y a tant d'années que ton Église porte la Bonne Nouvelle

Et je vois le chemin au cœur de ceux qui la découvrent

Ceux qui n'en avaient jamais entendu parler

Ceux qui ont été saisis par le Christ.

Où es-tu Seigneur?

Je suis là, homme de peu de foi.

(Jean-Marie Bossard)


5 views