SERVICE EVANGELIQUE DES MALADES

Responsable : Jean-Marc Barrier

La communion à domicile apporte beaucoup de réconfort à Véronique. / Élisabeth Rull pour La Croix

Témoignage :

 

Véronique André-Poyaud confirme : « Moi aussi, je me sens en prison. C’est bien cela que je vis dans mon cœur quand on m’apporte la communion. Jésus s’est fait chair. Il est venu parmi nous et demeure en nous. Il est lumière, force, tendresse. C’est lui qui me porte. »

 

Anne-Mayeul Saint-Dizier, qui fait partie du Service évangélique des malades (SEM) dont la raison d’être est précisément de visiter tout malade ou personne âgée isolée, à son domicile ou dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), renchérit : « Porter le Seigneur à ceux qui en ont besoin est pour moi un vrai cadeau. Nous sommes les bras du Seigneur… »

 

Très impliquée dans sa mission, elle aimerait « que ce service trop méconnu puisse être à la portée de tous ».

Elle estime néanmoins qu’il est amené à se développer en raison de la réduction des durées d’hospitalisation.